Mousquiri
Tel: 819-570-3719

Historique

Accueil / Mousquiri
La Joyeuse Mascotte Mousquiri

L’une des particularités du tournoi national atome de Richmond est bien sûr sa joyeuse mascotte Mousquiri qui a vu le jour lors du tournoi de 1975 afin d’humaniser davantage cette compétition de hockey. Mousquiri fête d’ailleurs son 42 e anniversaire d’existence cette année. Le tournoi de Richmond fut d’ailleurs le premier du genre à se doter d’une mascotte pour identifier l’événement et on peut affirmer sans se tromper que ce fut un point tournant majeur dans l’histoire de cette compétition.

Cette mascotte, on la doit à deux importants bâtisseurs du tournoi, MM. Gilles Fontaine et René Thibault, alors membres du comité organisateur du tournoi de 1975. Depuis cette date l’initiative créée par le tournoi de Richmond a été reprise par d’autres tournois mais Mousquiri demeure le chef de file parmi les mascottes à être identifiés à des événements sportifs du genre et l’un des plus populaires personnages au Québec.

Origine...

Un concours de dessin avait été organisé à l’école secondaire Sacré-Coeur de Richmond pour trouver un animal qui représenterait bien l’esprit du tournoi. Parmi la quarantaine de dessins qui furent soumis, c’est un loup souriant dessiné par François Vidal qui fut retenu. Pour ce qui est du nom. Il a été trouvé par Louise Tremblay: “Mousse-qui-rit” qui a été modifié pour donner “Mousquiri”. Restait l’étape de la confection du personnage et du costume qui fut réalisé par l’équipe d’experts du Carnaval de Québec.

Depuis sa création il y a maintenant 42 ans, Mousquiri joue un rôle majeur dans le déroulement du tournoi. En effet il voit à ce que les jeunes soient heureux lors de la compétition, amuse les foules, console les perdants et apporte un peu de fraîcheur chez l’adulte en tentant de lui faire oublier le caractère compétitif d’un tournoi de hockey. Véritable symbole de l’amitié et de la fraternité, le joyeux louveteau attache beaucoup d’importance à ses jeunes amis qui lui rendent visite.

Outre le fait de les rencontrer lors du tournoi, Mousquiri prend bien soin de leur envoyer un message par courrier électronique ou Facebook afin de bien les préparer pour leur séjour à Richmond. Aussi, tous les participants reçoivent un cadeau- souvenir des mains de Mousquiri et comme c’est la tradition, notre mascotte remet un gâteau d’anniversaire à tout jeune joueur qui célèbre son anniversaire de naissance durant le tournoi. Fort prisée des jeunes et des parents, cette petite marque d’affection se fait en moyenne à une vingtaine de reprises à chaque tournoi.

A prime abord on pourrait croire qu’il s’agit d’un rôle simple à jouer pour les bénévoles qui personnifient la mascotte mais ce n’est pas le cas car beaucoup d’énergies doivent être déployées pour assurer cette tâche. Qu’il suffise de mentionner ses contacts avec les jeunes, se déplacer avec ce costume sur la glace, se prêter aux séances de photographies et d’autographes, manier la rondelle, danser au rythme endiablé de la musique, faire des pirouettes, jouer des tours aux arbitres et surtout faire attention à la Zamboni !

Depuis 1975 l’enthousiasme aidant, des chandails, des dessins, fanions, rondelles, hockeys, épinglettes et plusieurs autres souvenirs à l’effigie de la mascotte sont venus se rajouter au personnage devenu fort populaire auprès des jeunes et des moins jeunes. Une chanson thème pour le tournoi Mousquiri a d’ailleurs été composée (musique par Gilles Fontaine et les paroles de Carole Goulet-Thibault et Martha Hervieux), laquelle est jouée à chaque présentation du tournoi. Même si Mousquiri peut paraître « âgée » il a la particularité de ne pas vieillir et de demeurer au même âge des participants au tournoi qui lui rendent visite annuellement !